Nouvelle acquisition

Bon, j’ai failli commencer la rédaction de ce billet en écrivant “Martine is…”, ce qui montre la perversion de mon cerveau par les Facebook de ce monde. Quand on pense à raconter ses propres activités à la troisième personne, c’est qu’il est temps de s’éloigner un peu du Web 2.0!

Je disais quoi déjà? Que je vais bientôt prendre possession d’une nouvelle auto et que c’est la première auto neuve de ma vie. J’ai payé 400$ pour une Toyota Corolla très très usagée en 1995 à San Francisco. C’était de la voiture, mes amis. J’ai passé 5 ans à Montréal sans auto à moi, je suis devenue membre de Communauto, j’ai eu un scooter, puis Blork et moi avons acheté une Toyota Corolla usagée que nous échangerons au concessionnaire demain (à moins que vous ne vouliez l’acheter ce soir?) Oui oui, gens écolos de ce monde, rassurez-vous: la nouvelle auto sera petite et très économe en essence, et nous continuerons à l’utiliser au minimum. (Et je vous offre un lift chez Ikea si vous avez des choses à transporter parce que son espace cargo est génial.)

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ça m’angoisse, la magasinage, et j’ai trouvé la démarche pénible. Je n’y éprouve aucun plaisir car je tiens absolument à être une consommatrice avertie et responsable. Je suis béate devant les gens qui entrent chez un concessionnaire et qui en repartent presque immédiatement avec une auto. Cette légèreté d’esprit et de consommation est au-dessus de mes forces! Modèles à évaluer, consommation d’essence, sécurité, critiques, achat, location, garanties, assurances… La tête me tourne depuis que nous avons débuté les essais routiers il y a trois semaines.

Pour m’aider dans mes démarches, j’ai ressorti de ma bibliothèque l’excellent livre écrit par Éric Brassard: Finance au volant. Ce planificateur financier se bat contre les idées reçues quant à la gestion de l’argent et ça brasse bien de vieilles notions poussiéreuses, comme celles-ci. Je recommande fortement la lecture de ses ouvrages avant d’acheter une auto ou une maison. Le seul problème, c’est que la quantité de détails et d’informations qu’on y trouve peut vite décourager, au point où j’ai eu envie de me rouler en petite boule et de me cacher dans un coin, loin de mon porte-feuille, et de ne plus jamais rien acheter de ma vie.

La grande surprise dans ce processus aura été la quasi nonchalance des vendeurs et vendeuses d’autos rencontrés(es). Pas de pression, peu de détails sur les accessoires et autres babioles disponibles, pas de promesses. Ils n’étaient pas impolis, au contraire, mais on aurait sincèrement dit que ça leur était un peu égal de nous vendre ou non une auto. Peut-être que ça aurait été différent si j’avais fait le choix d’acheter ma Jaguar, le seul véhicule automobile qui me fait saliver?

Published by Martine

Screenwriter / scénariste-conceptrice

13 replies on “Nouvelle acquisition”

  1. Mon père est tombé en amour avec une Jaguar MKII 1963 qu’il avait vu. Elle appartenait à une vieille dame à Sherbrooke de 60 ans, le genre de dame qui porte des champeaux quand elle sort. Elle était l’unique propriétaire, elle avait choisi cette voiture parce qu’elle aimait les félins. Elle habitait une jolie petite maison près de chez nous à Sherbrooke.

    Mon père l’avait vue au centre d’achat et il l’avait suivi jusque chez elle. Il s’était mis à lui parler, comme ça.

    Il n’a jamais eu la MKII (ça n’a pas tellement perdu sa valeur, en fait, si on oublie l’inflation, ça en a certainement gagné). Mais il s’est repris.

    Pour le prix d’une mazda 3 très bien équipée(remises à neuf chez le garagiste compris), il possède maintenant 3 jaguars. Une XJ6 1996 verte forêt pour l’hiver (celle que j’ai eu le plaisir de stationner à Hochelag pendant un mois) et une XJ6 1986 marine avec une XJ8 Vanden plas 1998 verte forêt. Avant de partir sur son trip jaguar, il y a 3 ans à peu près, mes parents avaient comme seule voiture une honda civic avec 260 000 km au compteur.

  2. Bien moi, je conduis ma fidèle Toyota Corolla rouge rouillée sur le devant. Je l’ai achetée flambant neuve en 1994. Donc, elle fait maintenant 13 ans assumés. Fidèle, gentille, obéissante, pas exigeante. Je compte bien la conduire encore 2 ans avant de l’échanger pour une petite économique aussi gentille qu’elle. Du Toyota probablement.
    Si tu vois une vieille Corolla rouge rouillée sur le capot, ce sera La Souimi du Vieux-Longueuil!
    Aucune attitude de vendeur me viendra me convaincre davantage que toute la gratitude offerte par ce véhicule qui a l’air si innocent et insignifiant. Pourtant! J’en ai tellement eu pour mon argent!

  3. (Toyota, ouache! vive Mazda!)

    Eh ben moi (pour la seule voiture neuve que j’ai eue) j’ai fait deux essais routiers et j’ai choisi mon véhicule en une seule soirée… J’avais fait toutes mes recherches à l’avance, j’hésitais entre trois modèles, et le deuxième essai routier, celui de la Mazda Protegé, m’a complètement convaincue. Jamais regretté. R’marque, entre deux automatiques je ne verrais pas la différence. Entre deux manuelles, une fois les calculs et les comparaisons faits, y’en avait une qui faisait vroum et une qui faisait teuf-teuf (avec tissu pied-de-poule). J’ai suivi ma personnalité! (et j’ai aimé ma Bella d’amour…)

    Je comprends rien aux voitures de luxe. Je comprends pas que parce qu’on a de l’argent on veuille le dépenser en trucs pas né-ces-sai-res. Une voiture, faut que ça roule, que ça ne lâche pas et que ça nous permette de faire ce qu’on fait vraiment, de façon respectueuse et responsable. Le reste? Bah, on range ça dans l’énorme catégorie des comportements humains qui me dépassent. C’est pas un de plus qui va faire dépasser la cerise du dos de la cuiller de la main morte.

  4. J’ai exactement la même histoire que Vieux Bandit.

    D’abord, recherches et analyses à l’aide de différentes sources d’information. Repérage de trois modèles japonnais compacts durables et économiques sur la consommation d’essence. Ensuite, essais routiers (deux fois chaque dans mon cas). Et c’était décidé! J’ai une Mazda Protege 1999, manuelle, brune pour que la rouille ne parraisse pas après une quinzaine d’années.

    À l’époque, la conduite de la Civic était plus sportive que la Protege qui était déjà plus “prime” que la Corolla. Toutefois, c’est l’habitacle de la Civic que je trouvais plus étroit et la visibilité moins bonne à l’arrière que la Protege. Et puis, c’était moins cher chez Mazda. Cela dit, c’était en 1999 et il y a de nouveaux modèles depuis…

    La Fit semble un bon choix aujourd’hui. Un de mes amis vient de faire un “road trip” de 15 000 km aux États-Unis avec sa nouvelle Fit et il est bien content de son achat.

    Maintenant Martine, “sniffe” un bon coup de cette odeur unique de la voiture neuve! Je ne sais pas si c’est à cause des éléments chimiques, mais ça a un petit quelque chose de grisant. ;-)

  5. Ah, et avec la chaleur, l’odeur va être forte!

    Ah, Épicurienne a mis le doigt dessus: la visibilité! J’ai loué quelques voitures depuis que je n’ai plus ma Bella, et je panique un peu chaque fois, parce que de ma Mazda, je pouvais croire que tout le monde sur la route me voyait aussi bien que je les voyais… Maintenant… j’ai peur! (Les voitures style gangster des années 1950, avec les petites fenêtres peu hautes, ça a l’air ben cute… et ça peut vous rentrer dedans, faute de vous avoir vu!)

    Pour encore plus te béatifier (!), sache que… j’ai fait mon essai routier un lundi vers 20h30, rempli la demande de crédit à 21h, amené mon premier chèque le mercredi, et que je partais au volant de ma bagnole bleue le vendredi soir! (Pour moi l’angoisse, c’est l’avant. Une fois la décision prise, ouste l’angoisse, bonjour l’action! Faut dire aussi qu’à l’époque, on vivait tous les trois dans deux appartements chacun à leur bout de la ville — dans ce cas, tu penses moins finances et davantage à tout le temps gagné! (Tu ne me crois pas? C’est que tu n’as jamais passé une heure en voiture tard en soirée pour faire un aller-retour pour une paire de pantalons pour un garçon de quatre ans!))

  6. Félicitations pour ton futur bébé!
    J’ai un faible pour les Mustangs, mais comme tu veux une petite voiture genre Smart on peu trouvé un mélange des deux créé par un Allemand. Je sais pas si ce blog prend la photo.Je vais essayer.
    [IMG]http://img529.imageshack.us/img529/6244/200x20smart20eleanor20gge7.jpg[/IMG]

  7. Ahhhh… vous me rappellez a quel point j’aimerais bien ravoir une voiture.

    J’ai vendu ma petite Accent lorsque je suis arrivé a Montréal il y a quelques années en me disant que c’était juste un paquet de trouble dans cette grande ville. Ce qui n’est pas totallllllement faux….

    Mais je fais drolement pitié quand je veux sortir de la ville, m’évader vers Quebec, aller chez IKEA m’acheter un truc inutile. Je n’ai plus le choix. Une voiture SVP?

  8. Ah oui, c’est drôle, j’ai oublié de dire que j’avais été membre de Communauto pendant plusieurs années, lorsque j’habitais sur le Plateau! C’est génial. (J’ajoute ce détail à mon billet.)

  9. Génial… mais Toyota :-(
    (j’ai un préjugé, que voulez-vous… j’ai eu un seul accident de voiture, causé PAR la voiture (côte Gilmore, après la pluie, en allant vers Champlain, la clisse de Totoyota n’a pas VOULU tourner, alors que j’allais très doucement — résultat, heurt de trottoir, essieu tordu! Tout ça en partant en vacances, bien sûr!) et c’était la première — et la seule! — fois que je conduisais une Echo. On ne m’y reprendra plus!)

  10. moi je peux te vendre la voiture de tes rêves une jaguar MK 7 de 1953 pour 7500 dollars canadiens . . . une voiture de Reine. pour la voir appeller lau 450 432 9639

Comments are closed.